fbpx

Tout ce que tu as toujours voulu savoir sur le métier de développeur web !

Tu ne peux plus passer à côté ! Dans les médias, dans les films et séries, ou encore au boulot le métier de développeur fait de plus en plus parler de lui. Les recruteurs se l’arrachent, le développeur ou « le dev » (pour les intimes) a le vent en poupe. Et pourtant, nous assistons à une pénurie de développeurs en France avec 191.000 postes dans le numérique qui seront à pourvoir en 20221. Voici le portrait-robot du mystérieux et convoité développeur.

Un profil particulier

Oublie l’image poussiéreuse de l’ado boutonneux, fan de Star wars, dans la pénombre en train de « geeker » … Avoue, toi aussi tu as cette image en tête ! Pourtant, à travers ses missions, le dev a une vie sociale dense : clients, collaborateurs, prestataires extérieurs, partenaires… Il doit composer avec différents corps de métier et ainsi s’adapter à des personnes qui ne parlent pas le même langage que lui. S’il est vrai qu’il est le maestro de la technique et du code, il peut très vite se retrouver au centre des échanges avec les commerciaux, les clients, les designers web, etc.

Ses principales qualités sont donc son adaptabilité et sa flexibilité. Sa carrière l’amènera à évoluer dans des structures différentes : grande entreprise, start-up, missions de courte durée chez le client, freelance…. Tant qu’il a à sa disposition une connexion internet et un ordinateur, il travaille où il veut.

Un savoir-faire précis

Étant curieux, le dev aime apprendre de nouvelles technos et langages web tout au long de sa carrière ! Le titre RNCP Développeur Web et Web Mobile2 présente les compétences attendues sur le marché de l’emploi. Après cette formation, le Dev est capable :

  • Développer une application web
    • Développer des pages web en lien avec une base de données
    • Mettre en œuvre une solution de gestion de contenu ou e-commerce
    • Développer une application simple de mobilité numérique
    • Utiliser l’anglais dans son activité pro
  • Développer une application client-serveur
    • Maquetter une application
    • Concevoir et mettre en place une base de données
    • Développer une interface utilisateur
    • Développer des composants d’accès aux données

La liste est évidemment non-exhaustive car dans la réalité et selon la taille de la structure, le client ou même selon la complexité du projet il/elle devra alors toucher à différents domaines transversaux. Et dans ce milieu comme dans les autres, plus il/elle maitrisera de technos, plus les missions seront importantes et plus les salaires seront élevés. Ce savoir-faire est donc très précis et nécessite un apprentissage tout au long de sa carrière. Ce haut niveau de compétences attise les convoitises des recruteurs.

Le développeur : chouchou des recruteurs ?

Trop peu de personnes sont formées en France et le bon développeur se fait encore trop rare. Approché avec la plus grande précaution, convoité et chouchouté, les entreprises redoublent d’effort pour attirer les meilleurs dans leurs équipes. Cadre de travail, horaires aménagés, table de ping-pong, console de jeu ou encore Lab d’expérimentation, tout est mis en œuvre pour l’attirer et surtout le conserver dans ses effectifs…Y compris sa rémunération !

Elle varie selon son métier, son expérience (profil junior ou confirmé) ou encore en fonction des technos utilisées. Le Cabinet de recrutement spécialisé dans le Digital « Urban Linker » a livré fin 2018 sont étude de salaires des métiers de la tech 2018, en région. On y découvre qu’un Développeur front-end junior (moins de 2 années d’expérience) spécialisé en JavaScript gagne entre 28 et 35K€ brut/an. Le même job, pour le même profil en région Parisienne gagne quant à lui entre 34 et 44K€ brut/an.

Bon ok, c’est bien ça… et en PACA alors ?

La Région PACA n’est évidemment pas en reste. Le développeur web est l’un des profils les plus recherchés dans la filière numérique (qui représente environ 64.500 salariés en PACA)3

Dans les Alpes Maritimes, la Météo de l’Emploi, l’étude annuelle de Pôle Emploi sur les métiers et secteurs en tension montre que le Développeur Web est actuellement (en 2019) le 2ème métier le plus recherché dans le département (3ème dans les Bouches du Rhône).

1DARES, France Stratégie : « Les métiers en 2022 : résultats et enseignements, Rapport du groupe Prospective des métiers et qualifications » (2015)
2Code RNCP 5927 – Titre professionnel Développeur web et web mobile – paru au JO du 17/04/2018
3Observatoire Régional des Métiers – Provence Alpes – Côte d’Azur